La kinésiologie
 
Laure de Montalembert – Didier Pachoud
Tiré de Découvertes sur les sectes et religions n° 63 du 01.03.2004, le trimestriel du GEMPPI
Revu le 01. 06 . 2011
Sommaire :
 
La kinésiologie
1- Remarques préalables
2- Les principes fondateurs de la kinésiologie
3- Vers un salmigondis new-age
4- L'avis de spécialistes et observateurs
5- Analyses de textes
6- Dogmatisme religieux
7- Allécher pour fidéliser et business
8- Témoignages de victimes
9- Vous avez dit guérisons ?
10- La Dingokinésiologie
11- Notes et références
1- Remarques préalables
 
L'analyse qui suit se base essentiellement sur le contenu de plusieurs sites Internet de la kinésiologie, ainsi que sur le livre de Marie Desjardin, "Initiation à la kinésiologie – Corps, esprit, spiritualité", éditions Trajectoire (2002) que l'on peut classer parmi des plus modérés du genre.
* L’astérisque accolé à un mot renvoie aux notes à la fin de ce dossier
(p.7), les chiffres entre parenthèses, indiquent le n° de page du texte extrait de « Initiation à la kinésiologie » de Marie Desjardin. Editions Trajectoire 2002
(a), (b), ces lettres accolées à la suite d’un texte indiquent qu’il s’agit d’extraits de 2 sites Internet de propagande kinésiologique (voir précisions dans « Notes et références » à la fin du dossier)
 
_______________________
 
Il ne s'agit pas pour nous d'attaquer ici toutes les médecines non conventionnelles dites "parallèles", auxquelles on peut reconnaître, parfois, une utilité. D'ailleurs, un nombre croissant de médecins occidentaux classiques les utilisent en accompagnement de leurs traitements et avec un certain succès. Cependant, les concepts sur lesquelles elles reposent en général sont particulièrement propices aux abus, aux dérives et à l’entrisme sectaire. C’est donc pour affûter l’esprit critique du lecteur non averti que nous publions ce dossier. En effet, un nombre croissant de problèmes liés aux médecines holistiques, dont la kinésiologie, (voir les témoignages plus bas), ont été portés à notre connaissance. Nous avons cependant plusieurs kinésiologues signataires de la charte des « praticiens et acteurs du corps et de l’esprit » du GEMPPI (voir à ce sujet sous la rubrique « Statuts de notre site : www.gemppi.org).
 
L'objectif de ce document est de donner au "consommateur" non initié une chance de pouvoir découvrir certaines thérapies parallèles tout en évitant les dérives qui pourraient lui être préjudiciables. Un exemple fréquent de dérive rencontrée dans les médecines parallèles est la méfiance, le discrédit et parfois le rejet total par rapport à la médecine classique, avec toutes les graves conséquences (Voir à Hamer*) que cela peut avoir, au profit de médecines antiques, de chamanisme et de méthodes de sorcier, rebaptisées "médecines traditionnelles", "douces" ou "naturelles". Il est bon de préciser, à ce sujet, que ce rejet est rarement clairement exprimé. Dans la plupart des cas, on assiste à des effets de suggestion, du moins dans les premiers temps de l'enseignement ou de la thérapie. Le "thérapeute" exprime rarement un refus du type : "Arrête ta chimiothérapie", mais plutôt "Seul ton cerveau peut donner l'ordre à tes cellules cancéreuses de se nécroser" ou encore "La seule chose qui peut te guérir est ton travail sur toi-même". Tout est dans le sous-entendu, l’adhésion à un nouveau système de croyances.
 
Or, comment oublier que, sous toutes les latitudes et jusqu’à l’époque moderne, les populations n’avaient pour se soigner que ces médecines primitives, engendrant un taux de mortalité extrême. Depuis l’avènement de la médecine scientifique et malgré ses limites, l’espérance de vie a quasiment doublé. C’est un phénomène nouveau et éminemment salvateur depuis la naissance de l’humanité. Si ces médecines non conventionnelles ont toujours un rôle à jouer (principalement psychologique et psychosomatique) en complément de la médecine scientifique moderne, un retour exclusif ou prééminent aux méthodes et aux médecines antiques ou traditionnelles constitue une grave régression et un danger essentiel pour la population.
C’est dans cet esprit que le GEMPPI avait organisé sous l’égide de la FECRIS*, le colloque européen "Santé et emprises sectaires" les 27 et 28 mars 2004 à Marseille, en collaboration avec l’Espace éthique méditerranéen* (Lire la synthèse des actes de ce colloque dans le bulletin n°61 du GEMPPI).

2 - Les principes fondateurs de la kinésiologie
La kinésiologie s'adresse à des personnes de tous âges ayant une difficulté comportementale, une souffrance physique ou mentale, un état de stress ou un besoin de mieux se connaître et de progresser. Autrement dit : à tout un chacun. A la base, il s'agit d'une "méthode de santé" mise au point à l'origine par des chiropracteurs américains consistant à évaluer le "niveau énergétique" d'un être vivant par le biais d'une technique manuelle simple : le test musculaire. Au cours du test, le "thérapeute" est censé percevoir la réponse musculaire de son client (et donc son niveau d'énergie) au fil de questionnements du type : "Si je vous dis menace, peur, souffrance, massacre, chômage, etc.", que ressentez-vous ?
 
Le test musculaire serait donc assimilable à une sorte de "pouls" chinois à l'occidental. « Le décryptage des divers langages du corps aboutit à une théorie (entendez : croyance) de l’homme…tout est inscrit en vous…la kinésiologie servira à établir les bases d’un avenir plein de promesses…le corps ne ment jamais, il se souvient toujours » (b). A partir de cela, les croyants en ce type de thérapie holistique, vont prétendre faire un cours linguistique complet sur le langage du corps, reflet exact des tensions internes qui habitent leurs interlocuteurs. Face à eux, les facultés de médecine et de sciences sont plus ou moins ouvertement considérées comme des nids d’ignorants, capables uniquement de traiter les symptômes sans jamais s’intéresser aux causes profondes et « réelles » de ces symptômes, ni à la personne qui les manifeste. Les tenants des thérapeutes holistiques, en revanche, assureront que leurs recherches personnelles, leurs observations, ou des civilisations antiques disparues ou mystérieuses, ou encore des entités éthériques, leurs ont permis de découvrir la « pierre de Rosette » permettant de décrypter intégralement le langage du corps. C’est la grande mode actuelle de la psycho généalogie*, de la biologie totale, de la scientologie, de la kinésiologie et de bien d’autres méthodes.
 
La systématisation de ces interprétations subjectives a entraîné la création des centres de formation, sous l’égide de diverses « écoles », instituts ou associations qui se battent désormais pour tenir le haut du pavé dans le domaine. On y inculquera à prix d’or parfois ces vérités « qu’on ne peut prouver » mais qui s’appuient sur la sagesse des civilisations ancestrales à une population de plus en plus déstabilisée et à qui on promettra, enfin, de trouver une nouvelle voie professionnelle dans « la relation d’aide » qui débouchera sur une formation évidemment pas gratuite.
 
Le vocabulaire kinésiologique est imprécis, fourre-tout, confus et bourré de sophismes (une affirmation apparemment logique mais fallacieuse). Ses tenants s’efforcent en effet d’expliquer leurs concepts et croyances par le biais d’un vocabulaire pseudo scientifique. Démarrant le plus souvent de bases anatomiques et physiologiques justes, le discours glisse ensuite, plus ou moins perceptiblement, vers des assertions parfaitement injustifiées et fausses. Cependant, ce discours est tellement rôdé que le lecteur pourrait croire par moment que de vrais chercheurs ont découvert l’existence de la mémoire cellulaire, d’une aura ou de corps subtils, éléments à la base de la kinésiologie. C’est une bonne vieille arnaque intellectuelle utilisée par maints gourous du new age.

Bien plus grave, certains ajoutent à la kinésiologie la méthode Hamer* dite « médecine nouvelle » et déclinée sous différentes variantes "de décodage biologique" et ses compléments, ainsi que "la biologie totale des êtres vivants", ou la psychogénéalogie*.
 
 
3 - Vers un salmigondis new age
 
Peu à peu, la kinésiologie s'approprie toutes les "thérapeutiques" new age.

Les catalogues de formation 2004-2005 de deux écoles de kinésiologie, proposent de plus en plus de d'enseignements offrent (si l’on peut dire) des formations à d'autres "thérapies" new age. Ainsi, dans le catalogue de l’une d’elles, on recense pêle-mêle : "Elixirs floraux", "constellations familiales*", "psycho-énergétique", "techniques d'entretien et de coaching", etc. L'autre école n'est pas en reste avec ses "formations ouvertes à tous" déclinées en cycles, telles des études universitaires classiques : "Kinésio-coaching", "aura-kinésiologie", "iridologie facile", la désintoxin-homéopathie", etc. sans compter les cours de "physiologie appliquée" (en deux stages de 4 et 6 jours, sic), entre autres.
 
Autre témoin de ces "mariages" arrangés, cette annonce trouvée dans un journal de petites annonces « Le 13 » (04.10.04) est emblématique de l’attraction exercée par la kinésiologie sur un nombre considérable de thérapeutes farfelues : "Le Zen la vérité d’Aphrodite vous propose reiki – aurakinésiologie et voyance". Le reiki est une méthode de guérison magique par imposition des mains (voir le bulletin n°49 du GEMPPI), et l’aura-kinésiologie est de la kinésiologie appliquée à l’aura, c’est à dire à un corps spirituel imaginaire prôné par des croyances hindouistes entourant le corps physique des individus. La voyance proposée ici repose sur les mêmes concepts spirituels que le reiki et que l’aura-kinésiologique, avec pour avantage exceptionnel de ne pas chercher à se faire passer pour une technique, mais pour un art divinatoire.
Parmi les techniques promues par les centres de kinésiologie, il y a :
 
- La Kinésiologie Psycho-Emotionnelle. Selon un centre de kinésiologie (a), elle « …trouve ici une place de choix dans l'approche psycho corporelle, les Kinésiologues deviennent de véritables nouveaux éducateurs de santé, ils sont déjà souvent les "confidents" voir les "confesseurs " en raison de leur disponibilité et de leur gentillesse, mais ils trouvent dans l'outil de la Kinésiologie Psycho-Emotionnelle un moyen de dépasser ce stade et d'aider leurs clients sur leur chemin de vie. Lors du test c'est le verrouillage du muscle s'opposant à la direction et à la pression douce et progressive imprimée par le praticien qui est analysé.
Une réponse ferme et immédiate du muscle s'opposant à la poussée progressive du testeur (de 500 gr à 2 kg selon le muscle), sera considérée comme normale.Un muscle faible, tremblotant, "en bouillie", sollicitant des agonistes pour maintenir la position sera considérée comme anormal ou "faible" et nécessitera diverses corrections"(a)
 
- Le Touch for Health « …vient des traditions de la médecine chinoise. Il permet d'interroger et de corriger le système énergétique, les organes et les méridiens d'acupuncture, par l'intermédiaire du système musculaire et structurel. John THIE, l'un des chefs de file de la Kinésiologie, a mis au point cette technique de renforcement en agissant par voie réflexe sur le système lymphatique et la circulation sanguine, donnant ainsi au corps les moyens de s'auto guérir. Par son pouvoir d'équilibration, le Touch for Health a des fonctions à la fois préventives et curatives. » (a)
(Bravo pour l’exercice illégal de la médecine !)
- L'Etio-Kinésiologie « …est l'étude des facteurs héréditaires, des tendances à la maladie et des comportements physiques et psychologiques qui constituent notre terrain. Elle associe les travaux du Dr Ménétrier sur les diathèses et les oligo-éléments ainsi que les filtres de l'auriculo-médecine du Dr Nogier pour tester et corriger ces troubles. »(a)

- "La Kinésiologie professionnelle est un approfondissement des techniques de base par la Kinésiologie Appliquée du Dr GOODHEART fondateur de la Kinésiologie. Ce cursus s'applique à résoudre les déséquilibres primaires de notre système osseux et musculaire." (a)
- "La Kinésiologie essentielle est l'art d'équilibrer nos sens, d'évaluer et de traiter les stress fondamentaux de l'homme par diverses corrections structurelles et énergétiques, ceci en associant l'action et la caractérologie de 30 huiles essentielles de base, les barrages vaccinaux, etc." (a)
La Kinésiologie essentielle… étudie : Les quatre éléments : EAU, FEU, TERRE, AIR ainsi que le cinquième élément : L'ETHER (concept spirituel orientaliste), Les cinq sens : vue, ouie, odorat, toucher, goût et le sixième sens d'origine psychique, Les essences de plantes appelées huiles essentielles, Les essences-florales du Docteur Bach, Les sels minéraux de Schussler, Les quatre diathèses de l'homéopathie, Les tempéraments et constitutions homéopathiques avec certains remèdes comportementaux homéo-psychiques, Les diathèses oligo-thérapiques., Les corrections propres à la Kinésiologie Essentielle concernant les déséquilibres mis en évidence." (a)
 
 
4 - Des avis de spécialistes et observateurs
 
« Le dico des sectes » – Annick Drogou – Centre Roger Ikor*. Les dicos Essentiels de Milan, 1998
« Kinésiologie : ce mot récent semble désigner toute doctrine, particulièrement fumeuse, qui met le mouvement du corps au centre de la quête. Une des plus belles inventions du jargon de ces soi-disant thérapeutes holistiques, qui prétendent venir à bout de tout trouble par ce qui ressemble étonnamment à une gymnastique un peu pointue, mais dans des stages et à des coûts qui laissent rêveurs. »
 
Lettre de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) du 3 février 2003 adressée au responsable actuel de la coordination nationale des victimes de la kinésiologie *:
« Les document joints permettent d’évaluer le danger de la kinésiologie auprès de personnes malades ou vulnérables. Vous trouverez sous le présent pli…un programme de soirées de formation à la kinésiologie auxquelles a participé une victime décédée en octobre 2002 d’un cancer non soigné (…)
La kinésiologie est un mouvement de thérapie énergétique apparu en Amérique du Nord dans le sillage du nouvel âge. Les témoignages et les informations disponibles établissent que des kinésiologues peuvent persuader des personnes malades d’arrêter des traitements anticancéreux ou les dissuader de recourir à des soins conventionnels. Dans ces situations, les kinésiologues proposent des prestations prenant notamment la forme de psychothérapies et/ou de régimes alimentaires. Certains dentistes kinésiologues utilisent le test de kinésiologie dans les soins dentaires.
Un document interne de la kinésiologie, intitulé "La place du kinésiologue en France et face aux administrations, aux organismes officiels et au public", indique comment exploiter les réglementations et contourner les règles applicables.
Un stage intitulé "Le kinésiologue face à l’administration…" comporte différents jeux de rôle, dont il convient d’expliciter les visées. Le kinésiologue ayant une situation en marge des règles d’exercice habituelles des professions de santé, il faut lui inculquer la manière appropriée de réagir face à des enquêtes…conduites par la police, les représentants de diverses administrations, le contrôleur des impôts, l’inspecteur d’académie et d’autres interlocuteurs…. journaux, Ordre des médecins…
La kinésiologie recrute en majeure partie auprès des professionnels de santé…
Les personnes ayant suivi le nombre idoine de stages de formation en kinésiolgie peuvent bénéficier d’une aide à la création d’un cabinet et à la constitution d’une clientèle. Elles sont invitées à pratiquer d’abord auprès d’une clientèle d’enfants. Il leur est indiqué qu’avec l’expérience, elles pourront ensuite prendre en charge des adultes. »
 
Le Dr Jean Marie Abgrall, "Les charlatans de la santé", éditions Payot 1998.
« La kinésiologie est un exemple de déviance des techniques fondées sur la maîtrise du corps. Sous un nom pompeux créant l’amalgame avec la kinésithérapie et la physiologie…
L’histoire de la kinésiologie est un exemple des créations de bric et de broc qui se développent depuis trente ans dans le domaine de la santé. Les auteurs partent d’une intuition, plus ou moins construite autour d’une base physiologique…et au fil du temps s'y ajoutent des éléments empruntés à d’autres doctrines en essayant d’en faire un conglomérat plus ou moins acceptable pour les futurs patients.
Dans les années 1960, s’inspirant des données chiropratiques sur les équilibres organo-musculaires, le Dr George Goodheart expose les relations entre organes et groupes musculaires…en y ajoutant un doigt de médecine énergétique chinoise.
Dans la mouvance du touching, le Dr John Thie, lui, jette les bases du touch for heath (le toucher guérisseur)…il expose les interrelations entre les systèmes, l’équilibre d’un système conditionnant l’intégrité d’un autre (par exemple, la vue ne peut être parfaite si l’ouie est déficiente). Il définit ainsi 14 muscles principaux et 28 muscles additionnels et établit une méthode de connexion fonder sur l’utilisation de points neurovasculaires, de points neurolymphatiques et sur le balayage des méridiens.
Le Dr Dennisson crée, lui, la kinésiologie éducative, ou édukinésiologie, en développant les notions de cerveau droit et de cerveau gauche. S’il est vrai que chez tout individu droitier, l’hémisphère gauche est dominant et est utilisé principalement pour le langage écrit et parlé …aucune expérience clinique n’a permis de démontrer que le cerveau gauche est celui de la raison et le cerveau droit celui des affects, comme bon nombre de techniques à la mode le suggèrent – pas plus qu’il n’y a un cerveau de l’inconscient ou du subconscient.
Reprenant les éléments énergétiques de Goodheart, le Dr Jimmy Scott développe la théorie selon laquelle des blocages d’énergie anciens ou récents, physiques ou psychiques, influencent nos relations avec l’environnement et prédéterminent les pathologies présentées. Ainsi pour ce nutritionniste, l’existence d’une allergie est due à un blocage énergétique du sujet confronté à une énergie parasite ne vibrant pas en harmonie avec son énergie primordiale, ou mettant en résonance la zone énergétique bloquée ( !). Whiteside, Callaway et Stokes élaborent à sa suite le concept one brain/one health…sur les causes émotionnelles…ils définissent ainsi la kinésiologie harmonique (three in one concept)…le Dr Verity crée la série blue print (empreinte bleue), destinée à éliminer le moi négatif…responsable de nos maladies…
Principes de la kinésiologie : La kinésiologie, par ses tests musculaires simples et précis, interroge le corps et recherche la nature, le lieu, l’intensité, l’histoire, l’origine des blocages afin de pouvoir, par des exercices appropriés, y porter remède. Selon ses défenseurs, le but de la kinésiologie éducative est d’aider l’intégration des hémisphères droit et gauche du cerveau pour…parler, lire, écrire, se mouvoir, voir, entendre, se souvenir. Une des récentes « découverte » de la kinésiologie est que la mémoire…se situe dans chaque cellule de notre corps et plus particulièrement dans les muscles…il suffit donc de les interroger…
L’édukinésiologie affirme, elle, que chacun des hémisphères cérébraux a une fonction bien précise et que le manque de liaison rapide entre les deux hémisphères est à l’origine des blocages et que le cerveau droit est celui des réflexes alors que le gauche est analytique…
Partant d’un exposé anatomo-physiologique correcte sur les hémisphères cérébraux, on passe à une interprétation aberrante du rôle respectif des deux « cerveaux ». N’importe quel étudiant de niveau secondaire apprend que les réflexes ont pour siège la moelle épinière et non le cerveau. Toute la suite du raisonnement est ainsi détournée du réel et réinterprétée en vue de la pratique de la kinésiologie.
…Les résultats positifs obtenus lors de séances de brain gym (gymnastique cérébrale) avec de jeunes enfants sont dus uniquement à une prise en charge plus complète d’enfants « à problèmes » sur lesquels les éducateurs focalisent davantage leur attention. Mais les interrogations surgissent lorsque, dans le cadre d’une formation proposée, on voit apparaître des notions qui renvoient à un ésotérisme classique dans les patamédecines* : la loi des cinq éléments, la loi des sept dimensions, les sept tests baromètres, les quatre stades de l’évolution et les douze formes de renversement énergétique. Il semble bien que l’édukinésiologie utilise, comme nombre de groupes, le cheval de Troie de l’éducation pour diffuser un message qui relève du fantasme de ses créateurs plus qu’il ne vise au bien-être des participants. » Jean Marie Abgrall, "Les charlatans de la santé", éditions Payot 1998.
 
 
"Le canard enchaîné" : « Médecines chinoises : Yin yang et charlatangs »
C’est sous ce titre, dans le dossier spécial « Le grand bazar du bizarre » du Canard Enchaîné de juin 1990, que René Vinai, professeur à l’institut de médecine traditionnelle chinoise, répondait à la question de savoir si ceux qui pratiquaient des principes de médecine chinoise étaient fiables et travaillaient dans les règles de l’art : « On peut estimer qu’il y a 80% de charlatans » (l’histoire ne dit pas s’il se comptait parmi eux). « Des charters remplis d’apprentis médecins font la navette entre Paris et Pékin. Acupuncteurs, yogis, et médicastres partent en stage dans un hôpital chinois. Mais cette formation ne dure que 15 jours…ce qui n’empêche pas nos élèves de revenir avec un certificat en poche, attestant qu’ils ont appris la médecine traditionnelle chinoise », dénonçait-il.
 
Ceci nous éclaire cependant sur la fiabilité des imitations de certaines pratiques d’acupuncture par la kinésiologie.
 
 
5- Analyses de textes
 
 
a) Théorèmes, culpabilisation et délires
 
- (p. 11du livre de Marie Desjardin, "Initiation à la kinésiologie) "La maladie physique et la maladie psychique sont indissolublement liées".
? Un lien communément admis mais jusqu'où ? Des études ont-elles été menées ou est-ce qu’on nous assène une vérité de plus ?
 
- (p.11) "…la santé et la maladie sont vraiment entre nos mains"
? On se demande comment des kinésiologues peuvent-ils encore être malades et mourir banalement comme le commun des mortels ? C’est avec ce genre de message prophétique que les gourous guérisseurs que nous connaissons, culpabilisent leurs adeptes : "Si vous êtes malades, c’est de votre faute, vous n’avez pas obéi à mes enseignements", "Il ne tient qu’à vous de guérir", sans oublier cette curieuse notion : "on peut mourir guéri ou en voie de guérison grâce à la kinésiologie", serinée dans les stages.
 
- (p.16) "W.Reich* a constaté que les troubles psychopathologiques s’inscrivaient autant dans le corps que dans le mental et les traitait autant par le toucher que par le mental."
? Pour justifier la croyance, on en appelle à des psychanalystes ou médecins connus.
L’auteur ne précise pas que cette référence est aussi sulfureuse que les fondements de la doctrine kinésiologique. (Voir à Reich*, dont certaines théories et pratiques étaient complètement farfelus)
 
- (p.99) "une colère incontrôlée vient de l’élément bois" ; (p.102) "La constance et la sympathie viennent de la rate, le désir d’aller de l’avant vient du foie" ; "Les oreilles idéales sont grandes et épaisses …elles reflètent l’état des reins" ; "Le nez idéal a des narines bien ouvertes".
? C’est vrai ça, avoir des narines bien ouvertes est plus efficace pour respirer. Et puisque les oreilles doivent être grandes pour mieux entendre, certains d’entre vous vont penser que pour la bouche c’est pareil : Perdu !
 
(p.99) "La bouche doit être petite".
? Grand-mère, comme vous avez de grandes dents !Arrêtons là ce catalogue de superstitions qui, remises dans le contexte des religions anciennes de Chine peuvent sembler bien sympathiques, mais tout à fait cocasses –voire dangereuses-, dans le cadre d’une discipline pseudo scientifique prétendant s’occuper de la santé et de la vie de nombreuses personnes.
 
- On nous explique tout de même (p.90) que : "l’agitation, l’insomnie indiquent un excès de yang", et que "trop d’humidité, nez, yeux qui coulent proviennent d’un excès de yin"
? Finalement, qui décide de ce qui pif ou paf, ou bic et boc ?
 
b) Le test musculaire : paroles de corps
 
Le test musculaire de la kinésiologie se base sur le dogme d'une "mémoire du corps" ou d'une "mémoire cellulaire" ; dogme désormais asséné sans complexe par les formateurs de cette pseudo technique comme prétendument "reconnu par toute la communauté scientifique". Or, même lorsque le sérieux mensuel "Ca m'intéresse" (N° 282, août 2004) ose titrer en page une "La mémoire du corps", ses journalistes ne s'aventurent pas plus loin que la communauté scientifique la plus reconnue. En termes de "mémoire du corps", le magazine décrit à ses lecteurs les mécanismes bien connus et reconnus des réflexes archaïques, les traces laissées sur la peau par les cicatrices et la fameuse mémoire immunologique qui permet à nos vaccins de nous protéger contre certaines maladies. Rien de nouveau, donc, sous le soleil de ce gros titre, un tantinet racoleur, qui a certainement dû booster les ventes chez les amateurs de médecines parallèles.
"La technique de base est le lien qu'il existe entre un test musculaire et l'énergie qui circule en nous. On constate un changement du tonus musculaire dès que quelque chose nous perturbe. Notre corps possède des " disjoncteurs " qui " sautent " s'il y a stress et qui peuvent se remettre en marche d'eux-mêmes, sauf… si le stress dépasse nos capacités de rééquilibration spontanée. Le court-circuit reste alors inscrit dans notre corps et provoque des blocages qui se manifestent parfois des années plus tard (le corps n'oublie rien et nous pouvons lui poser des questions). Ces blocages sont de nature diverse, allant de l'allergie à la douleur, de l'échec à l'hyperémotivité paralysante, de la dépression à la boulimie… La Kinésiologie rééquilibre l'énergie (Touch For Health), efface le stress(One Brain), bref remet en marche les disjoncteurs là où ils ont sauté, permettant ainsi à la personne de disposer de toute son énergie pour résoudre son problème." (b)
 
"A travers le test musculaire de la Kinésiologie, nous avons accès, par cette réponse physiologique, à une formidable banque de données constituée par la mémoire cellulaire du corps.
Et pourtant, cette considérable loi de "cause à effet" qui régit notre univers, détient les clés de notre évolution personnelle.
" (b)
? Cette fameuse idée de « mémoire cellulaire ». Il serait intéressant de comprendre où exactement, dans la cellule, s’inscrit cette mémoire. Après tout, il s’agit d’un des dogmes fondateurs de la croyance. Et que penser des conséquences de greffes d'organes : carambolages de mémoires ?

« Au fil du temps, nous avons peu à peu enfouit dans les profondeurs de notre inconscient, les déceptions, les rancunes, les peurs, les hontes de nos vies. De là ces nombreux troubles fonctionnels et douloureux dont l'origine somatique et incertaine déconcerte des praticiens qui paraissent parfois démunis. »
? Jusque-là, rien de nouveau depuis Freud.
 
« La Kinésiologie Psycho-Emotionnelle permet d'apprendre à faire face au vécu, à aider les personnes à comprendre ce qu'ils ont inscrit dans leur chair. » ? Donc, le subconscient est inscrit dans « la chair » ?
 
« Le Kinésiologue peut tranquillement, sans inquiéter, leur faire prendre conscience du lien qui existe entre leurs maux et leur vie, les amener doucement à voir leur propre réalité, permettre en souplesse qu'ils puissent modifier leur attitude et dénouer leur blocage." (b)
 
 
- (p. 5) « Le corps a t-il quelque chose à dire ? ».
? Le livre de Marie Desjardin, comme les sites Internet publicitaires de la kinésiologie (a et b)
sont truffés de ce genre de sophismes. Certes, nul ne doute plus que l'origine de certaines maladies organiques proviennent d’un dérèglement psychique. Le problème est que l’on est loin de pouvoir établir des règles dans ce domaine. Les mêmes symptômes n'ont pas systématiquement les mêmes origines psychiques et donc, la même signification. Il semble donc impossible de codifier ces signes et d’en élaborer une langue universelle du corps. Cependant, la kinésiologie ne s'en prive pas ; loin de là !
 
- (p.76) "Le contact n’est plus physique. Les deux personnes se trouvent reliées par un lien beaucoup plus subtil (cosmique, astral, spirituel ?), un lien invisible…contact qui vise l’harmonie"
(p.77) "Cette énergie fait partie du monde de la sensation, de l’intuition(voyance ?), de la puissance ou encore de l’imagination créatrice en tant qu’énergie primordiale. Non mesurable, non qualifiable, on peut difficilement en parler…mais on peut la ressentir"
? Magique !!! Il semblerait plutôt qu’avec un bon conditionnement mental on peut se persuader de sentir des choses.
 
- (p.76) "Ce contact nous en apprend plus en quelques secondes que des heures d’analyse ou de discussion".
? Voici la démonstration qu’il s’agit d’une méthode divinatoire. Une kinésiologue est comme une voyante avec sa boule de cristal, elle vous dira tout en quelques secondes et vous fera gagner un temps infini par rapport à un psychologue. Comment peut-on mettre un kinésiologue, qui n’a reçu qu’une formation aléatoire, sur le même plan qu’un médecin, un psychiatre ou un psychologue ?
Le premier est formé à la bonne franquette en quelques semaines sur des bases qui relèvent de superstitions et des révélations des fondateurs et les autres ont fait des années d’études et d’efforts basés sur des données scientifiques, sur les connaissances de l’humanité accumulées jusqu’à nos jours.
 
- (p.25) « La kinésiologie est un concept de santé qui organise le dialogue entre le physique, l’intellectuel, l’émotionnel, le spirituel, l’énergétique et le social. »
? Nous lisons bien là le discours spirituel d’une église ou d’une croyance, appuyé sur une pincée de théocratie. Cependant cette croyance ne porte pas son nom et risque fort de convertir des patients à une doctrine religieuse à leur insu. Par exemple, en kinésiologie l’équivalent du mot récurrent « Energie » pourrait assez bien se traduire en langage usuel occidental par « Saint Esprit ». Il ne s’agit pas de l’énergie calculée en volts ou en watts. C’est dans le sens panthéiste des religions orientales qu’il faut entendre ce terme en kinésiologie. Nous n’avons rien contre les croyances panthéistes, mais encore faut-il qu’elles s’identifient clairement pour des raisons de loyauté et particulièrement envers des personnes en situation de faiblesse suite à une souffrance quelconque. N’oublions pas que des leaders de la kinésiologie prétendent traiter avec succès 97% (b) des maux physiques, psychiques, émotionnels et spirituels. Nous sommes donc bien dans un catéchisme orientalisant ou païen typique du new age. Les bribes de science proposées ne servent que de faire valoir à une croyance. De la même manière, les astrologues provoquent des confusions qui tendent à les faire passer pour des astronomes. Autre point commun entre l’astrologie et la kinésiologie : le business. (voir les tarifs, ainsi que la multiplication des stages et niveaux de formation dans les différentes formes de kinésiologie)
De la même manière que tous les businessmen qui tirent profit de l’astrologie, en inventant une multitude de disciplines connexes à l’astrologie, comme l’astrologie humaniste, la psycho astrologie par exemple, les émules de la kinésiologie ne cessent de déposer des brevets commerciaux en créant de nouvelles formes de kinésiologie, telles que : l’édukinésiologie, l’aurakinésiologie, l'etio-kinésiologie, la kinésiologie essentielle, la kinésiologie professionnelle, etc.
 
- (p.61) « La kinésiologie restaure un dialogue avec le corps par le test musculaire permettant de détecter et d’évaluer les déséquilibres du corps »
(p.63) « La seule façon d’accorder aux muscles le respect qu’ils méritent, c’est de les écouter, de les comprendre, telle est la mission de la kinésiologie grâce à son test musculaire. »
 
Mais comment fonctionne ce fameux test musculaire ?
 
La technique est simple : le testeur pose une question.
Si le muscle résiste, la réponse est « Oui ».
S’il cède, la réponse est « Non ».
? En réalité, la notion de résistance ne peut être que tout à fait subjective : Chacun peut interpréter les sensations de pression à sa guise ou selon son inspiration. D’autant plus que : (p.76) « Le contact n’est plus physique. Les deux personnes se trouvent reliées par un lien beaucoup plus subtil, un lien invisible », (p.77) « Cette énergie fait partie du monde de la sensation, de l’intuition (voyance ?), de la puissance ou encore de l’imagination créatrice en tant qu’énergie primordiale. Non mesurable, non qualifiable, on peut difficilement en parler…mais on peut la ressentir »
 
? Finalement, ce test s'apparente au tarot divinatoire : "Vais-je avoir du succès dans cette entreprise, ou vais-je guérir de mon cancer ?"
Réponse : « Tirez une carte ». Selon la carte tirée la réponse sera oui ou non.
 
Cet exemple cité par l’auteur exprime bien les raisons de notre scepticisme :
 
(p.69) « Prenons l’exemple d’un sujet qui a subi une rupture sentimentale. Le test musculaire permettra de savoir si ce patient est encore touché par cette séparation. Si le muscle reste fort, c’est qu’il a fait le deuil de son histoire d’amour, dans le cas contraire, la rupture reste vivante dans sa tête. »
? L’aberration dans ce système, c’est le dogmatisme : on relie arbitrairement un muscle à un problème psychologique et il faut accepter cela comme une révélation définitive qu’il ne convient pas de discuter. En réalité, on "pathologise" tout événement désagréable de la vie : "J’ai une raideur dans le genou, mon test musculaire indique que cela provient de mes mauvaises relations de travail". En réalité, le pauvre bougre s’est fait une luxation lors de son jogging matinal la veille. Le plus grave, c’est quand de prétendus thérapeutes instaurent de véritables systèmes de dépendances en culpabilisant leurs "clients" : "Si tu ne traites pas ce problème psychologique ou affectif, détecté par le test musculaire, telle maladie va te tomber dessus." ; ou encore : "Ma petite amie m’a quitté il y a 2 ans, je ne me suis pas rendu compte que j’en suis resté durablement affecté, et c’est ce qui explique que je suis atteint aujourd’hui d’une leucémie à cause de ce blocage énergétique ancien." Mais cela n'est pas tout, des kinésiologues rendent également leurs "clients" responsables de leur capacité à guérir avec des phrases du genre : "Ta guérison ne tient qu'à toi. Si tu ne vas pas mieux, c'est que tu ne veux pas vraiment guérir ; libre à toi." Amen !
 
? Nous voyons ici que la kinésiologie rejoint un de ses plus grand concurrent à la mode actuellement : la psychogénéalogie*, inspirée elle-même, de la méthode Hamer* (voir notre bulletin n°49 à ce sujet). Une méthode qu'elle phagocyte par ailleurs peu à peu, au même titre que les "constellations familiales"
 
 
La « gueule du client » semble avoir une grande importance dans l’élaboration du diagnostic kinésiologique.
 
Ainsi, selon Marie Desjardins (p. 45) : "C’est en connaissant son corps qu’on connaît son esprit"
 
? Chacun peut donc inventer un langage du corps à sa convenance. Notons tout de même que la morphopsychologie qui a eu, au siècle passé, une grande influence, a été poussée à l’extrême par le nazisme qui prétendait reconnaître la race juive et ses défauts moraux à la mesure de son angle facial ! Elle a, en conséquence, largement indiqué ses limites et ses dangers pour tomber en désuétude dans le monde scientifique. Cependant, comme biens des thérapeutes holistiques qui approuvent tout ce qui est ancien comme des traditions honorables, l'auteur dont le livre nous intéresse ici, réhabilite cette version très contestée et simpliste de la morphopsychologie :
 
(p. 49) "L’individu à tête carrée est aussi carré dans son comportement, combatif franc…" ; "Le visage rond est expansif, gai, gourmand, peu rancunier" ; "Le triangulaire est le cérébral, original, hardi, imaginatif, mystique" ou encore : (p. 50) "De plus, les personnes extraverties se signalent par des sens développés (grandes oreilles, grands yeux, grande bouche) par opposition aux introvertis."
? On croit rêver ! A se train là, pourquoi se limiter à l'observation du visage ? C'est une limite à laquelle ne s'arrête pas M. Desjardin, en tout cas : "les doigts gros et courts indiquent une personnalité manuelle, franche (…) Les doigts minces et longs indiquent l’intelligence, la santé fragile, la beauté, l’égoïsme et l’agressivité (…) les doigts ronds dévoilent les hypocrites et les doigts spatulés appartiennent à des personnes laides physiquement." Et encore : (p. 57) "Ainsi, cette lecture du corps que nous propose la kinésiologie, va nous permettre de transformer les rapports entre les hommes."
? Amen !
 
6 - Dogmatisme religieux : vers un système sectaire
 
 
Marginaliser, isoler l’adepte de la société, de la médecine classique et de son entourage pour mieux le canaliser vers les concepts idéologiques des donneurs de "vérités".
 
Loin de se contenter d'être une technique, comme se plaisent encore à croire de nombreuses personnes, la kinésiologie s'attaque désormais à l'Homme dans toutes ses dimensions.
 
(p. 9) "Bien souvent, la manière de vivre de notre société est superficielle, pessimiste et négative", (p.10) "Nous sommes tellement engagés dans nos activités (…) absorbés par la conformité aux normes…nous perdons ainsi inconsciemment, par notre manière de vivre…le bien être, mais aussi la personnalité de notre être…même les meilleurs d’entre nous ne peuvent se libérer des limites de la conception courante et statique de l’homme" (sa culture, son éducation ?)
? Bref, votre kinésiologue va vous apprendre aussi à vivre. Mais qu’est-ce que la bonne manière de vivre et comment définir LA vraie personnalité de notre être ? Dieu seul le sait. Ce qui est sûr, c’est que vous avez forcément des problèmes.
 
(p. 23) « Ces théories qui s’apparentent aux anciennes cosmologies intégrées à la science moderne. » (Il faut donc traduire « théories » par « croyances ») ? Cela laisse à penser que l’on essaie ici de justifier la croyance en se servant de la science
 
Dans cette perspective, en réalité très ancienne, l’homme est perçu globalement sous les angles physique, mental, émotionnel et spirituel, de la réalité universelle. » (Qui peut prétendre connaître et définir « La réalité universelle » ?). La suite est également éloquente :
(p.24) « Pour retrouver la santé, il faut donc harmoniser les facteurs immatériels de la conscience, les niveaux psycho-spirituels avec ses facteurs matériels. » (Confusion typique entre l’âme et le psychisme),
« La Kinésiologie Harmonique est une recherche des freins qui se sont mis en place au fur et à mesure que nous avancions sur le chemin de notre vie. Elle donne accès au décodage de nos mémoires ancestrales* (voir à psychogénéalogie*) et nous offre ainsi la possibilité… de réaliser notre mission, d'atteindre notre "terre promise". Cette démarche est pourtant inévitable pour que nous puissions trouver NOTRE identité. Notre projet est "existe-en-ciel" il nous donne le sens de notre "Dieu-venir" (devenir), de la rencontre avec le divin en nous. En me libérant de mon corset (corps sait) je rencontre ma Réalité intérieure (Réal-ité).» (b)
 
? Là, on a carrément ripé dans l’hyperespace !
 
« Un système de croyance est une habitude de l'esprit qui déforme la réalité. Nous avons tous nos convictions propres… notre interprétation différente de la réalité, un filtre qui va déterminer notre bien-être ou notre mal-être. Ceci va entraîner une manière souvent inconsciente de vivre et de penser d'après des attitudes limitantes qui nous enferment dans des schémas répétitifs. » (b)
Ainsi l’Edu-kinésiologie se propose d’opérer « des corrections mentales avec des prises de conscience des systèmes de croyance, de reprogrammer l’individu et de procéder à des corrections spirituelles permettant de se relier à son pouvoir intérieur, son être essentiel » (b)
 
Bref, voici un parfait programme de manipulations mentales ou les croyances personnelles sont piétinées ou réorientées avec les changements de comportement que cela peut induire ainsi que des ruptures de couples (voir les témoignages plus loin).
 
? « Reprogrammer », « corrections mentales », « corrections spirituelles », des expressions qui font froid dans le dos à qui n’est pas contaminé par les discours lénifiants familiers à la kinésiologie.
(p.6) « La kinésiologie définit le corps comme le siège de tous les conflits et troubles psychologiques. Pour elle, le corps fonctionne dans un système d’automatismes, sortes de mémoires écrites, qui circulent dans les muscles et organes. »
(p.7) « Ainsi vous aurez accès à vos souvenirs enfouis, recueillerez vos souffrances endormies et révélerez le potentiel de votre être véritable » (voir bulletin n°56 du GEMPPI sur les faux souvenirs induits-FMS)
(p.6) On nous assène cette règle : « On ne peut agir sur la psyché (esprit) sans agir sur le soma (corps) et inversement », ensuite la maxime se poursuit par : « cette méthode ne se limite pas aux dimensions psychiques et somatiques de l’individu, mais comprend également la dimension spirituelle ».
 
? Avez-vous bien noté le glissement de la (pseudo) science au spirituel ? En fait, la cause première des maladies et autres maux en kinésiologie provient d’une cause spirituelle. Nous sommes en plein dans la religiosité panthéiste d’extrême orient recyclée sous forme thérapeutique dans le new age occidental. Traduit dans les termes originaux, on pourrait dire que la kinésiologie se propose, comme certaines pratiques hindouistes, de remettre en harmonie l’âme individuelle à celle du
Brahmâ, l’Ame universelle ou Energie universelle, selon la terminologie choisie.
 
L’auteur nous introduit ainsi dans son catéchisme :
 
(p.10) « Tout, de l’âme à l’intelligence, l’inconscient et le corps est héréditaire » .Pour l’âme, on suppose ici que l’auteur introduit la croyance en la réincarnation ; cherche t-elle à nous convertir au bouddhisme via la kinésiologie ? L’auteur nous raccorde là à une mode qui fait actuellement fureur et beaucoup de dégâts : la psychogénéalogie* (voir aussi bulletin n°49 du GEMPPI)
 
Parapluie juridique et critique de la médecine
Mais lorsqu’on touche au domaine de la « relation d’aide », le risque est grand de se faire accuser d’exercice illégal de la médecine. Marie Desjardin prend quelques précautions à cet égard :
(p.13) « la prévention est aussi importante que la guérison…la kinésiologie n’a pas directement vocation à guérir le corps. » Ce qui ne l’empêche pas de critiquer la médecine classique :
(p.18) « Notre médecine occidentale moderne a dissocié ces trois dimensions (corps, âme, esprit). Le patient a perdu son âme. »
 
? Peut-on vraiment trouver un patient auquel son médecin ait arraché l’âme ?
Qu’on parle de la déshumanisation des hôpitaux, du stress des soignants, des maltraitances parfois constatées, ce serait compréhensible. Mais de là à enlever son âme… Encore un moyen d’entraîner le lecteur dans un système de confusion dogmatique et de l’éloigner, mine de rien, du système classique de santé. Cependant, certains sites publicitaires de la kinésiologie sont moins prudents à l’égard de la guérison physique : (a) « John THIE, l'un des chefs de file de la Kinésiologie, a mis au point cette technique de renforcement en agissant par voie réflexe sur le système lymphatique et la circulation sanguine, donnant ainsi au corps les moyens de s'auto-guérir. Par son pouvoir d'équilibration, le Touch for Health a des fonctions à la fois préventives et curatives ».
 
Marie Desjardin ne s’arrête pas en si bon chemin dans son plaidoyer contre la médecine classique :
 
(p.63) « La tension, le stress…Dans ce domaine, médicaments et médecine jouent un rôle minime à coté de ce que propose la kinésiologie…équipements, médicaments ne sont pas nécessaires, pas plus qu’une expérience technique ou des années d’entraînement et d’études. Seuls quelques principes simples doivent être connus…La seule façon d’accorder aux muscles le respect qu’ils méritent, c’est de les écouter, de les comprendre, telle est la mission de la kinésiologie grâce à son test musculaire. » Voici un exclusivisme qui relègue la médecine scientifique dans les thérapies complémentaires.
 
Sur un site Internet (b), une formation kinésiologique entend identifier et supprimer les « Barrages vaccinaux ». Nous comprenons donc, que nous avons affaire à une fraction du lobby anti-vaccinations.
? Parents séparés dont l’ex-conjoint est en kinésiologie, assurez-vous que vos enfants ont été vaccinés. (Attention aux certificats de complaisance de certains médecins du lobby anti-vaccination)
 
 
7 - Allécher pour fidéliser et business
 
 
La perspective d'un nouvel emploi fort rémunérateur
 
Résolument tournés vers la formation de futurs "thérapeutes", les organismes d'enseignement en kinésiologie font leur beurre en poussant leurs stagiaires vers la professionnalisation.
Extrait de "l'éditorial" du catalogue de formation d’une école de kinésiologie: "La simplicité de la méthode, sa rapidité, son absence totale de nocivité (cf. les témoignages de victimes…) la responsabilisation du consultant encouragé à se prendre lui-même en charge, son orientation résolument non médicale font de la kinésiologie une branche professionnelle dynamique…"
 
? Ite missa est, la messe est dite :
le kinésiologue n'est en rien responsable des conséquences de la mise en œuvre des diverses techniques qu'il emploie puisque ne guérit que celui qui veut. Ajoutons également que ces promesses à peine déguisées de réussites professionnelle font l'impasse sur l'état de saturation d'un marché du bien-être déjà largement surpeuplé. Cela n'empêche manifestement pas les promesses abracadabrantesques : "Des contacts et des relations permanentes avec les médias : Europe 1, RMC, etc. Articles dans des revues spécialisées telles "Psychologies" conférences dans des congrès ou salons qui font connaître la kinésiologie, facilitant ainsi l'installation des stagiaires ayant terminé leur formation." Ah ! A quand la carte de presse sponsorisée par la kinésiologie ? Sans compter (si on peut dire) le prix d'une formation : Cycle de base de l'école, 43 jours soit, 315h :
4 500 €, sans compter l'hébergement, les repas, les nombreux ouvrages, CD Roms, planches, etc. qu'il est absolument nécessaire de posséder… Pour le second cycle (indispensable pour exercer !), on culmine à 11 680 € pour 96 jours de formation. Ca fait cher l'accession à un marché saturé ! Cerise sur le gâteau, cette phrase dédiée aux futurs stagiaires, future thérapeutes peut-être : "Le niveau intellectuel n'est qu'accessoire car l'expérience montre que l'efficacité ne dépend pas de l'érudition du praticien." De quoi ratisser large, du moment que les "étudiants" trouvent de quoi assumer les frais considérables de leur formation.
 
Mais à ce jeu-là, une certaines école n’est pas en reste avec une double page de son catalogue de formation dédié à ceux qui souhaitent devenir "praticiens professionnels en kinésiologie" : 400h de "tronc commun obligatoire », suivies de 100h au minimum, de stages de perfectionnement.
 
Il y a même eu le cas d’une école de kinésiologie ayant produit un rapport s’intitulant “La kinésiologie en France face à l’administration”. Ce document, fort explicite, présente dans le détail tout ce qu’il faut savoir et dire pour pouvoir s’installer à son compte comme kinésiologue sans risquer d’être inquiété pour exercice illégal de la médecine, tout en permettant à ses lecteurs de profiter de toutes les facilités fiscales liées aux formations professionnelles... (Cité dans le rapport de la MILS paru en 2001)
 
Parmi les cibles favorites de la kinésiologie, les professionnels du monde médical qui ont bien du mal à vivre les chamboulements actuels de leurs professions et se trouvent souvent démunis face à la souffrance et à la mort. Ce programme de formation pour les professions médicales en atteste:
- (a) « Grâce à son approche globale, la Kinésiologie intéresse un monde médical en pleine mutation. Ce programme de 35 jours ouvrira de nouvelles voies aux professions de santé (kinésithérapeutes, médecins, infirmières, etc.). Le test musculaire pourra être utilisé avec des techniques déjà acquises par le praticien. Les cursus de base Touch for Health, Kinésiologie Psycho-Emotionnelle et Kinésiologie Educative, peuvent être suivis dans l'ordre de votre choix.

Touch for Health (Santé par le Toucher) (10 jours) 868 Euros (5690 F)
Kinésiologie Psycho-Emotionnelle (5 jours) 495 Euros (3247 F)
Kinésiologie Educative (4 jours) 396 Euros (2600 F)
2ème cycle. Atelier de Kinésiologie (3 jours : 297 €) - Kinésiologie Essentielle (4 jours : 396 €) Kinésiologie professionnelle (6 jours : 594 €) Etio-Kinésiologie (3 jours : 297 €)
Tarif 35 jours : 3343 € (a)
 
Ce centre propose aussi des stages de rebouteux, magnétisme et d’autres recettes de sorciers illustrant bien le niveau professionnel de ces formations. (a)
 
Ceux qui ont eu la curiosité de se lancer dans des calculs auront pu le constater : les stages s’enchaînent les uns à la suite des autres. Pour bénéficier du "certificat d'aptitude à l'exercice professionnel" dont dépend l'école, 500h au bas mot seront imposées. Or, la plupart des fédérations, ou des "écoles" se font concurrence. Cela rend toute reconnaissance impossible au sein de la kinésiologie elle-même. Un diplôme qui ne vaut pas tripette. Plus grave encore, ces kinésiologues sans aucune formation médicale, vont jusqu’à prétendre que : "la kinésiologie est à la médecine, ce que l’informatique a été à la gestion, il y a quelques années" (a)
 
Partie prenante du processus de manipulation mentale produit par certains, la promesse de trouver un nouveau métier participe au processus sectaire d’enfermement moral que nous avons pu observer dans certains cas. Ce travail personnel qui n’est pas reconnu s’adresse à n’importe qui, et peut conduire à vivre en marge de la société, sur la base de valeurs new age qui peuvent aller jusqu’à convaincre dans les cas extrêmes le stagiaire de devenir végétalien. C’est un processus sectaire qui va s’imposer dans ce cas en douceur par un changement de mode de vie donnant l’illusion de se purifier. Mais dans cette nouvelle vie, il n'y a pas de place pour les "non croyants". Que deviennent donc les conjoints, membres de la famille, amis, relations, etc., qui n'adhèrent pas aux mêmes principes de vie ? Ejectés ! C'est ainsi que l'aspirant kinésiologue s'éloigne peu à peu de son entourage immédiat pour finir par préférer ses alter ego. Heureusement, il n’y a pas lieu de généraliser, mais les risques potentiels ou réels sont très présents dans ces milieux attirants le plus souvent des profils assez spécifiques d’individus.
 
Finalement, il semblerait que dans toutes ces médecines de l’âme, l’homme moderne soit fragilisé, infantilisé et qu'il sombre dans une sorte de paranoïa nombriliste. Il lui faudra faire tout inspecter, tout purifier en lui par des spécialistes, des maîtres tout puissants capables de détecter dans son corps, son psychisme et son âme tout le potentiel de maladies et coups durs qu’il va falloir conjurer grâce à la sagesse ancestrale, angélique ou autre de ses conseillers de vie. Un remake coûteux de "L'histoire sans fin"…
 
 
8 - Témoignages de victimes
 
 
Monsieur G. témoigne. (2004) On entre en kinésiologie et l’on fini en psychogénéalogie
Ce témoignage, comme le précédent, indique que la kinésiologie attire souvent des adeptes de sectes, qui recrutent durant les stages. La kinésiologie n’est pas directement responsable de cette concurrence déloyale, mais la nature de ses théories attire beaucoup d’adeptes de sectes et de thérapies déviantes. D’autre part, nous avons déjà mentionné au chapitre 2 de ce dossier que des centres de formation en kinésiologie organisent ou renvoient vers des stages de méthode Hamer* et psychogénéalogie*.
 
Monsieur G : « J'ai fait la connaissance d'une jeune femme d’une trentaine d’années, mère de 2 enfants, il y a deux ans. Elle venait juste de se séparer de son ami, mais elle avait déjà divorcé 3 ans plus tôt et elle se cherchait beaucoup. Depuis plusieurs années, elle pratiquait des stages de kinésiologie, le week-end, au sein de l'association "C M" de Mme X qui se trouve à Paris, ce qui l'obligeait à se rendre plusieurs fois par an à Paris.
Nous nous entendions très bien et nous pratiquions de nombreuses activités communes. J'avais totalement adopté ses 2 enfants et nous étions donc très heureux. J'avais même réussi à m’intégrer dans sa famille qui m'appréciait beaucoup. Mon amie me disait souvent qu'elle était heureuse de m'avoir rencontré, que j'aie changé sa vie et accepté ses enfants. Nos dernières vacances d'été, en 2002, pendant lesquelles nous étions partis en amoureux, s'étaient très bien passées et nous envisagions de vivre ensemble.
Or, dans le courant de l’année 2003, elle effectua dans la région bordelaise, deux stages de thérapie de groupe probablement connexes à la kinésiologie. Durant ces stages, elle rencontra des amies qui l'incitèrent à aller plus loin en faisant de la psychogénéalogie*. Tentée par cette nouvelle expérience, elle commença donc à entreprendre des recherches généalogiques sur sa famille ; date de naissance, et morts des arrière-grands-parents, causes de leur décès, etc.
Entre temps, lors d'un week-end ensemble, alors que tout allait bien, elle m’annonça subitement, "J'’ai tout pour être heureuse avec toi, mais quelque chose ne va pas ; j’ai absolument besoin de faire ce stage de psychogénéalogie pour y voir plus clair". Fin octobre 2003, elle se rendit à Paris pour un stage de kinésiologie avec Mme X et à son retour, elle se décide à faire ce fameux stage de psychogénéalogie* qui se déroule dans le sud. Coût du stage : 20 000 francs (3000€). A son retour, son comportement avait profondément changé. Elle en était toute transformée, et une semaine plus tard, alors que nous étions en train de dîner au restaurant, elle m'annonce brutalement sa décision de rompre nos relations. Le lendemain, elle me téléphona et me confirma qu'elle ne voulait plus me voir car elle ne pouvait plus avoir de sentiment pour moi... Je lui en demandai alors la raison, et elle me répondit qu'elle avait "besoin de prendre du recul, de faire un break". Pourtant, tout allait bien auparavant et nous avions même prévu de passer les fêtes de Noël dans sa famille, et celles de nouvel an à la montagne.
Face à une telle déception, je n’ai pu éviter de sombrer dans une dépression nerveuse. Ce stage de psychogénéalogie, qui ne devait normalement pas avoir d'impact sur moi, m'a tout fait perdre, notamment cette nouvelle famille très unie que nous formions dans la joie et le bonheur.
En début d’année, alors que je récupérais mes affaires chez elle, elle fondit en larmes. Elle s'excusa de me faire autant souffrir, mais me dit qu'elle n'y pouvait rien. Malgré toutes mes tentatives pour essayer de l'en dissuader, elle resta ferme sur ses positions. Elle me confia devoir désormais faire un "travail sur soi". Quant à ses enfants, ils allaient devoir eux aussi participer à son nouveau "choix de vie". Depuis ces deux derniers mois, je n'ai plus de nouvelles. J'essaie de tirer un trait sur notre histoire, mais c'est très difficile. Aussi, je ne voudrais surtout pas que ses enfants que j'aimais tant, et qui m’aiment toujours, soient impliqués à leur tour dans cette folie sectaire."
 
Kinésiologie, angéologie
 
Le 12.08.04. Une maman inquiète pour son fils de 13 ans consulte le permanent du GEMPPI. Suite à leur divorce, le père de l’enfant, influencé par sa nouvelle compagne s’est engagé à fond dans la pratique de la kinésiologie, les fleurs de Bach et l’angéologie (guérison par les anges). L’enfant suit le même traitement de kinésiologie que la compagne de son père pour perdre du poids. Selon la kinésiologue, la surcharge pondérale proviendrait d’avant la naissance de l’enfant, d’une faute de sa mère alors qu’elle en était au sixième mois de gestation. Celle-ci a aussi diagnostiqué que sa double tendinite au bras droit provient d’un conflit relationnel avec sa mère. La thérapeute prétend résoudre ces problèmes par la kinésiologie et l’action des anges gardiens. La kinésiologue étant la nouvelle compagne de l’ex-mari de la maman de l’enfant, on peut imaginer pourquoi les diagnostics de la thérapeute visent toujours la mère de l’enfant comme cause des maux.
 
Stage surprise
Le 25 mars 2004, le GEMPPI est questionné au sujet d’un stage de kinésiologie "surprise" dont « il ne faut surtout pas parler », qui est organisé pendant 5 jours (2000€). La famille du stagiaire est inquiète. On la comprend, cette notion de secret ne présage rien de bon.
 
 
9 - Vous avez dit guérisons ?
 
 
Concernant les témoignages d’efficacité des thérapies divines, énergétiques ou parallèles, nous savons que, hors des protocoles scientifiques d’homologation, ils ne peuvent déboucher sur des conclusions valides. Pour s’en convaincre, il suffit d’assister, par exemple, à une réunion dans une église évangélique de Pentecôte. Pour accréditer leur message, les prédicateurs de ces églises protestantes (fondamentalistes) essaient souvent d’éblouir leur auditoire en appelant à témoigner de la sorte : « qui parmi vous a déjà reçu une guérison divine ? » C’est alors de nombreuses mains (d’adeptes) qui se lèvent pour témoigner des guérisons vécues grâce à l’obéissance à l’évangile (version pentecôtiste ou charismatique catholique). Ensuite, certains sont invités à raconter leur guérison miraculeuse. Les nouvelles recrues sont alors convaincues par ces témoignages de tenir la vérité. Il suffirait de passer chacune de ces guérisons au ban de la science pour en découvrir tous les aspects psychosomatiques, aléatoires, erronés, douteux ou parfois mensongers.
 
Les mêmes phénomènes et les mêmes observations peuvent être faites dans des mouvements et sectes guérisseuses telles que le Reiki, Mahikari, les thérapies, le Sahaja Yoga ou IVI (Invitation à la vie). Il en est de même pour toutes les médecines dites, douces, non conventionnelles, holistiques, spiritualistes, alternatives, parallèles, énergétiques dont fait partie la kinésiologie. Elles ne relèvent pas de la science et devraient être abordées comme la « guérison divine » proposée dans les églises citées plus haut. Toutefois, chacun a le droit de croire en ce qu’il veut. On peut certainement suivre certaines séances basées sur des méthodes holistiques ou sur la relaxation sans grand risque, et même s’en sentir mieux, mais seulement dans la mesure où on les maintient à la place qui leur revient. Or, cette place s’éloigne de plus en plus de celle que ces « disciplines » revendiquent.
 
La mode actuelle consiste à tout « psychologiser », y compris les infections microbiennes et les fractures osseuses. Quel que soit le symptôme, luxation provoquée par un accident de cheval, gale contractée par manque d’hygiène etc., on nous assène dans les médecines holistiques des diagnostiques liés à des problèmes psychologiques anciens vécus dans la prime enfance, dans le fœtus ou dans une vie antérieure ou sinon des causes spirituelles (mauvais karma, corps astral, anges, etc.) Personne ne nie que nous sommes loin d’utiliser toutes les potentialités de notre corps et de notre esprit et qu’il y a encore beaucoup de recherches à faire dans ces domaines. Cependant, il y a tout lieu d’être prudent et méfiant envers ceux qui prétendent avoir une connaissance supérieure ou absolue du fonctionnement psychologique, spirituel et physique de la personne humaine, en se prévalant de procédés magiques, de révélations d’entités invisibles ou de méthodes antiques qui ont souvent fait la preuve de leur manque d’efficacité. Confier ses problèmes de santé à de tels praticiens est une aventure à risques ; aventure avouée d’ailleurs par certains kinésiologues, dont l’auteur du livre que nous étudions ici et qui nous exhorte à la conversion : (p.30) « Engagez-vous dans cette voie. Acceptez l’aventure et devenez votre moi authentique maintenant »
 
« Votre moi authentique » : les sophismes et ce genre de slogan séducteur, vide de sens, abondent dans ce type de littérature.
Mais quand la panacée kinésiologique ne tient pas ses nombreuses et extraordinaires promesses, on vous explique que ce n’était pas le moment pour vous (dommage pour ce que ça vous a coûté). Donc si ça ne marche pas, ce n’est pas la faute de la kinésiologie et de son formateur. Le problème vient donc de vous car vous n’êtes pas prêt, comme l’indique cet extrait d’un site Internet kinésiologique :
« Programme niveau 2: je me réalise (ce qui ne veut rien dire). Libérer nos…peurs ancestrales héritées… religieuses. Lever nos barrières… ancestrales - obstacles à la réalisation de Soi. - levée des blocages d'énergie… dans les différents corps subtils - Notre réalité intérieure. ... Si c'est le moment!!! (b)
 
 
10 - La Dingokinésiologie
 
 
Nous aussi, nous pourrions inventer une « Dingokinésiologie » et déposer des droits et un copyright pour en avoir l’exclusivité et percevoir des royalties de tous ceux qui utiliseront notre nouvelle forme de kinésiologie. La Dingokinésiologie pourrait par exemple agir sur les tendances positives et humoristiques de notre esprit, lesquelles auraient pour source notre corps astro-causal dont la forme aurique est celle d’un clown qu’il faut éveiller, dans la quatrième dimension énergétique et qui s’exprime dans notre corps physique par des éclats de rire, sourires et autres ricanements, dont nous pourrions tester le niveau d’harmonie par un test kinésiologique sur les muscles zygomatiques pour détecter les résistances énergétiques. Au préalable, nous pourrions organiser et vendre des stages de formation de Dingokinésiologie très rémunérateurs pour permettre aux stagiaires de s’installer à leur compte et d'ouvrir leur cabinet, munis d'un certificat de Dingokinésiologue concocté par nos soins. Nous pourrions encore leur soutirer de l’argent en multipliant les niveaux de compétence en Dingokinésiologie et donc, en multipliant les stages de formation, initiatiques pourrait-on dire.
Ce que nous éviterions de leur dire, c’est que leur formation se base sur du vent ou des croyances, qu’une armée de gourous et thérapeutes psycho-énergéticiens holistiques se disputent déjà un marché saturé : celui de la souffrance humaine (Maîtres reiki, psychogénéalogistes, etc.).
 
Un cas ayant attiré l’attention des pouvoirs publics
 
Kerywan, mort de faim
L'Express du 30/05/2005. Comment, au nom de croyances antimédicales, des parents ont laissé mourir leur fils de 16 mois et demi. Procès à Quimper Le 12 novembre 2000, à 21 h 32, Pascale et Ronan Boucher appellent le centre de secours de Moëlan-sur-Mer (Finistère). Leur fils, Kerywan, 16 mois et demi, souffre de grosses difficultés respiratoires. L'enfant décède une heure plus tard. Il a le poids d'un bébé de 4 mois. L'autopsie révèle que la mort est due à une «infection aiguë secondaire à une malnutrition chronique particulièrement sévère». Incarcérés pendant huit mois, les parents sont mis en examen pour «privation de soins ou d'aliments suivie de mort d'un mineur par ascendant», et les trois médecins homéopathes qu'ils avaient consultés pour «non-assistance à personne en péril». Tous les cinq comparaissent devant la cour d'assises de Quimper du 30 mai au 3 juin. Cet événement ne serait qu'un sordide fait divers si l'instruction judiciaire du juge Richard Foltzer n'avait mis en évidence le rôle d' «une idéologie aux implications médicales», la kinésiologie, dont les époux Boucher étaient des apprentis gourous locaux. Les kinésiologues soutiennent que des tests et des exercices musculaires résolvent une multitude de problèmes de santé. Une «pata-médecine charlatanesque» dénoncée, dès 1998, par le psychiatre Jean-Marie Abgrall et, aujourd'hui encore, par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Le procès de Quimper décryptera en tout cas une sorte d'autisme sectaire familial. Issus de milieux cultivés, Pascale et Ronan Boucher, 47 et 45 ans, ont suivi des études scientifiques, l'une en licence de physique-chimie, l'autre dans une école d'ingénieurs électroniciens. Malgré ce bagage, ils ont développé une méfiance hostile à l'égard de la médecine classique et tous deux sont devenus kinésiologues. Ils ont même affiné leur pratique en empruntant des théories à un célèbre gourou allemand, Ryke Geerd Hamer, condamné en France à trois ans de prison ferme après la mort d'une patiente. Ronan Boucher s'est en outre spécialisé dans les troubles psychologiques des juments provoqués par des saillies violentes! Quant à leur école de kinésiologie, elle propose même, en 2000, une formation de trois jours à... la nutrition. Alors que la courbe de poids de Kerywan est dramatiquement plate, les Boucher consultent trois médecins, seulement des homéopathes - dont une retraitée, par fax. Pendant ses sept derniers mois, l'enfant n'est ausculté que deux fois. Pour leur défense, les parents plaident que c'était aux trois médecins de prescrire des examens ou une hospitalisation. Mais les trois praticiens étaient persuadés, disent-ils, que Kerywan était suivi par d'autres médecins, ce que laissaient entendre les époux Boucher. Le procès d'assises de Quimper devrait montrer en quoi des croyances antimédicales associées aux fautes professionnelles de médecins peuvent produire un cocktail criminel.
 
A propos du verdict sur les parents kinésiologues du petit Kerywan
PARIS, 3 juin 2005 (AFP) - L'Union nationale des associations de défense de la famille et de l'individu (Unadfi) s'est félicitée vendredi après le verdict de la cour d'assises du Finistère envers les époux Boucher-Durand, tandis que La Voix de l'Enfant s'est dite choquée, le trouvant relativement clément. Ces deux associations s'étaient portées partie civile dans le procès des époux Boucher-Durand, condamnés à cinq ans de prison, dont 8 mois ferme couvrant la détention provisoire, pour
la mort par malnutrition et absence de soins de leur fils Kérywan, âgé de 16 mois. Ils encouraient 30 ans de réclusion criminelle. "C'est un verdict juste, qui prend en compte l'emprise sur les époux de la théorie de la kinésiologie", a déclaré à l'AFP le vice-président de l'Unadfi. "Cette condamnation reçoit la constitution de partie civile des associations d'aide aux victimes de sectes, l'Unadfi et l'Adfi locale, démontrant par là que la cour d'assises a pris en considération la dimension sectaire de ce drame"... Martine Brousse, directrice de la fédération d'associations La Voix de l'Enfant, s'est dite "choquée de voir qu'en matière d'agression sexuelle les parents prennent entre dix et quinze ans et qu'en matière de maltraitance c'est cinq ans dont seulement huit mois ferme". "Qu'est-ce que c'est que cette justice qui fait que des parents reconnus en possession de toutes leurs capacités mentales et autres ne prennent que cinq ans dont 8 mois ferme alors que l'enfant meurt, tandis que d'autres reconnus coupables d'agressions sexuelles prennent dix ou quinze ans?", estimant qu'"il y a une perte complète de repères".
Questions Assemblée Nationale/Kinésiologie
Question N° : 68050 de M. Roubaud Jean-Marc ( Union pour un Mouvement Populaire - Gard )
Ministère interrogé : santé et solidarités. 21/06/2005. M. Jean-Marc Roubaud appelle l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur les dérives de la kinésiologie. La kinésiologie dépasse désormais largement son cadre d'origine, à savoir « rétablir un déséquilibre énergétique ». Certains ouvrages vont même jusqu'à prétendre qu'elle peut avoir une influence directe sur le traitement du cancer. Or, les notions sur lesquelles s'appuie la kinésiologie ne sont pas validées par la médecine, ni par les scientifiques. En conséquence, il lui demande s'il envisage de prendre des mesures afin que les kinésiologues ne dépassent pas le cadre qui leur a été fixé.
26/04/2005. Mme Claude Darciaux souhaiterait attirer l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur la kinésiologie. Au regard des dérives sectaires de cette théorie dénoncées par de nombreuses familles, elle lui demande de bien vouloir faire le point sur la kinésiologie, son origine, son développement et ses risques. REPONSE : La kinésiologie est un mouvement qui se qualifie de « thérapie énergétique », apparu aux États-Unis dans les années soixante. La kinésiologie, proche de la chiropraxie reposant sur le concept d'énergie vitale, qui s'est développée en France en recrutant notamment auprès de professionnels de santé et d'adeptes de médecines parallèles et en délivrant des prestations très coûteuses présentées comme qualifiantes par leurs promoteurs, n'est ni définie ni reconnue dans le cadre du code de la santé publique. À diverses reprises la mission interministérielle chargée de la vigilance et de la lutte contre les dérives sectaires a appelé l'attention sur la kinésiologie. Il importe de souligner que toute personne qui prend part à l'établissement d'un diagnostic ou au traitement de maladies réelles ou supposées, par des actes personnels, consultations verbales ou écrites, ou par tout autre procédé quel qu'il soit, sans être titulaire d'un diplôme exigé pour l'exercice de la profession de médecin ou sans être bénéficiaire des dispositions relatives aux actes qui peuvent être pratiqués dans le cadre des professions paramédicales, est passible de poursuites pour exercice illégal de la médecine, aux termes de l'article L. 4161-1 du code de la santé publique. En outre, avant de reconnaître les bienfaits d'une thérapie, il est indispensable de définir les pathologies auxquelles celle-ci s'adresse et d'en apprécier l'efficacité. En effet, l'article 39 du code de déontologie médicale précise que « les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire et sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé. Toute pratique de charlatanisme est interdite ». À ce jour, aucune étude sérieuse n'ayant été réalisée quant au respect de ces exigences dans le cadre de la kinésiologie, cette activité ne saurait être considérée comme une méthode thérapeutique à promouvoir.
11 - Notes et références
 
 
ADFI. 130, rue de Clignancourt 75018 Paris (Association pour la Défense de la Famille et de l’Individu)
 
Bio psychogénéalogie, Biologie totale des êtres vivants : voir à Hamer
 
Décodage biologique : voir à Hamer
 
Espace Ethique Méditerranéen.
Hôpital de La Timone, 264 rue St Pierre 13385 Marseille cedex 5. www.medethique.com
Le GEMPPI y pilote la commission « Santé, éthique, idéologies »
 
FECRIS. Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’information sur le Sectarisme. www.fecris.org
 
Hamer (Méthode), Psychogénéalogie
La médecine nouvelle du docteur Geerd Hamer. (Voir bulletins n°49 et 61 du GEMPP1), d’après le Dr Berliner :
R. Hamer est un médecin interdit de pratique en Allemagne depuis 1987, pour qui toutes les maladies trouvent leur origine dans le cerveau. Elles succèdent toujours à un choc psychologique brutal dramatique, vécu dans l'isolement qui va perturber le fonctionnement d’un endroit bien précis de notre cerveau qui de ce fait enverra à partir de ce moment des ordres anarchiques vers l'organe qu'il commande. L'organe atteint dépendra du type de conflit (mal) vécu par le sujet.
Ainsi le cancer du sein gauche est provoqué par un conflit du nid avec la mère alors que le cancer du sein droit traduit un conflit avec le compagnon ou avec des enfants adultes.
Le cancer des os trouve son origine dans une profonde dévalorisation.
Le cancer des testicules ou de la prostate provient de la disparition réelle ou virtuelle d'un enfant.
Le cancer de la vessie est lié à un conflit de marquage du territoire.
Le cancer du foie est engendré par une vive rancœur à l'égard d'un proche, à la suite d'une injustice. Il correspond aussi à des problèmes d'argent et de jalousie professionnelle.
Dans cette médecine c'est la découverte du conflit qui va permettre la guérison véritable. La première décision à prendre est l'arrêt total de tout traitement médical. Selon Hamer la survenue de la maladie correspond à la guérison et rien ne doit être entrepris pour la contrarier. Ou en d’autres termes le déséquilibre intérieur reste invisible jusqu'au moment où les choses commencent à déborder à l'extérieur sous forme de symptômes. Et c'est donc le plus souvent au moment où il faudrait se réjouir que l'on s'inquiète et que l'on appelle le médecin. Ou encore, la maladie nous apporte l'information que des situations conflictuelles psychologiques sont non résolues. Si nous faisons le choix d'ignorer ces messages, la maladie s'aggravera.
Hamer a donc été condamné en 1997 à 19 mois de prison ferme par le tribunal de Cologne pour non assistance à personne en danger, exercice illégal de la médecine à la suite du décès de 3 malades du cancer que l'intéressé avait détournés de la médecine traditionnelle.
- Arrestation en Espagne du guérisseur Hamer, PARIS, 10 sept 2004 (AFP) - Le guérisseur allemand Ryke Geerd Hamer, condamné le 1er juillet à trois ans de prison par la cour d'appel de Chambéry pour "escroquerie et complicité d'exercice illégal de la médecine". M. Hamer, arrêté jeudi, "devrait être prochainement extradé vers la France afin de purger sa peine". M. Hamer, condamné deux fois par défaut depuis janvier 2000 après avoir fourni des certificats médicaux, devrait être rejugé par la cour d'appel. "C'est un avertissement très fort à l'adresse de tous ceux qui seraient tentés de s'inspirer de cette méthode ou de proposer à des gens en situation de souffrance ou de maladie grave des traitements excluant le recours à la médecine traditionnelle", a déclaré à l'AFP le secrétaire général de la Miviludes*. L'Unadfi* réitère son avertissement sur les risques liés à la méthode utlisée par ce guérisseur, dite "médecine nouvelle", ainsi qu'aux diverses thérapies qui en sont issues (biologie totale des êtres vivants, décodage biologique, bio-psycho-généalogie...). « Ces théories se révèlent dangereuses pour l'individu considéré comme le seul responsable de son « mal » et donc de sa guérison". "Elles mettent essentiellement en avant l'origine psychosomatique pour toutes maladies et l'inefficacité de la médecine scientifique dans leur résolution. Les nombreux disciples de Hamer amènent les malades à refuser les traitements allopathiques qui pourraient à défaut de les guérir soulager leur souffrance ». Interdit d'exercice de la médecine dans son pays, le guérisseur allemand, qui voit dans toute maladie la manifestation d'un "choc psychique intense", continue à inspirer de nombreux "thérapeutes" qui incitent à la méfiance envers la médecine conventionnelle. Dans ses textes diffusés sur Internet, R. Geerd Hamer explique que la guérison viendra par l'élucidation du "choc émotionnel" à l'origine de la maladie. Il avait défrayé la chronique en 1995 avec l'affaire d'une petite cancéreuse autrichienne, Olivia Pihar, âgée de 8 ans, qui avait failli mourir faute d'opération appropriée parce que ses parents suivaient ses consignes. (Voir : Découvertes sur les sectes et Religions n°49 – GEMPPI 2002)
Avec le Dr Sabbah, la théorie de Hamer s'est "enrichie" de l'analyse psychogénéalogique. Selon elle, c'est par loyauté familiale inconsciente que nous répétons le vécu de nos ancêtres. Ainsi des maux de gorge fréquents proviennent d'un aïeul guillotiné durant la Révolution, 170 ans jour pour jour. Le fait de jouer cet épisode historique en psychodrame fera disparaître tous les symptômes.
Le Dr Sabbah, héritier de Hamer, garde pour l’essentiel le discours de son maître à penser mais se protège habilement de poursuites judiciaires en demandant tout au moins officiellement à son public de ne pas interrompre les traitements sérieux en cours. Le témoignage d’un de ses élèves qui a suivi une formation de 4 jours affirme cependant que Claude Sabbah parle de la médecine classique en des termes très durs. Après avoir assisté personnellement à deux conférences de 3 heures chacune, j’affirme que ce docteur en médecine qui s’est exclu de la profession, propage un discours subtilement anti-médical. (Voir bulletin n°61 du GEMPPI « Santé et emprises sectaires »)
 
Kryeon et EMF Balancing
Il s’agit d’un nouveau produit psycho-ufologique très en vogue actuellement en provenance d’outre-Atlantique. Entités, archanges, révélations d’outre-tombe et d’extra-terrestres, hindouisme sauce new age, psychothérapies, médecines parallèles, géniocratie et conceptions particulières de la génétique humaine sont au programme. Cela se présente sous différentes appellations : Kryeon, Kryon, EMF Balancing. Son fondateur, Lee Carroll, propose une doctrine très particulière d’éducation des enfants dont l’aura de couleur indigo les désignerait comme des surhommes ou des dieux. L’espèce humaine d’essence vulgaire comporte une aura de couleur quelconque, alors que la race spirituelle des génies est marquée d’une aura bleue indigo. Des adeptes adultes sont formés pour détecter ces enfants surhumains et pour conduire les parents dans leur éducation très spéciale. Ces enfants Indigo ne doivent pas se mêler aux autres enfants qui seraient de niveau inférieur. Autre problème dont on peut craindre de fâcheuses inductions dans le psychisme des enfants : on inculque aux parents que s’ils ne se soumettent pas aux enseignements de l’entité Kryeon , leurs enfants qui ont été détectés indigos, risquent de développer des tendances suicidaires. (Voir : Découvertes sur les sectes et Religions n°54 – GEMPPI 2002)
 
Méthode Hamer : Voir à Hamer
 
Patamédecines. Terme créé par Jean Marie Abgrall par analogie à la notion de pataphysique d’Alfred Jarry, la science des solutions imaginaires… Et de fait, la négation quotidienne de la rationalité a fait de nombreux patients des gogos extatiques.
 
Psycho généalogie (voir à Hamer)
 
Rebirth ou rebirthing
The Associated Press – Mardi 17 septembre, 2002. WASHINGTON – Le parlement a voté mardi pour condamner une technique thérapeutique connue sous le nom de rebirth, sous prétexte qu’elle est dangereuse et nuisible et il a encouragé tous les états américains à mettre en place une loi l’interdisant. (Le rebirth inspire divers mouvements proches du New Age, dont certains ont été désignés comme sectes dans les rapports parlementaires français). Le rebirth est, à l'origine, une thérapie utilisée notamment pour traiter les difficultés relationnelles propres à certains enfants adoptés qui résistent à s’attacher à de nouveaux parents. On met les enfants sous des oreillers, édredons et couvertures supposés représenter le ventre maternel, et on les encourage à trouver leur voie pour en sortir, pour émerger "re-naître", aux côtés de leurs parents adoptifs. En 2000, dans le Colorado, une enfant de 10 ans a été étouffée lors d’une séance de rebirth. Quatre adultes s'étaient assis sur les oreillers et couvertures couvrant la fillette, lui appliquant une pression de centaines de kilos. Deux des thérapeutes ont été condamnés à 16 ans de prison lors du décès de Candace Newmaker. Le Colorado a, depuis, interdit la thérapie rebirth. La résolution signale que quatre autres enfants sont morts de diverses formes de cette thérapie.
 
REICH Wilhelm
Dissident de Freud, Reich a fait de l’orgasme sexuel le prototype du fonctionnement de l'organisme, qui va de la tension à la relaxation, de la charge à la décharge d'énergie bio-électrique, à laquelle il donne le nom de d’orgone. Cette orgone serait aussi bien présente dans l'organisme, dans les plantes, que dans l'atmosphère (on imagine l'intérêt de cette théorie pour les psycho sectes prônant des croyances panthéistes et tantriques). Tout trouble psychosomatique proviendrait d’un dysfonctionnement orgastique. L'instauration de la pleine puissance orgastique peut donc entraîner la guérison des déséquilibres psychiques. Pour Reich, c'est une répression sexuelle (sociale, morale, éducation) qui est à l'origine du dysfonctionnement orgastique. La prévention des névroses passe donc par une révolution sexuelle, culturelle et politique. Cette répression sexuelle provoque non seulement une cuirasse caractérielle mais aussi la création d'une cuirasse de tensions musculaires. Cette cuirasse, cette rigidité musculaire contient toute l'histoire et la signification de l'origine de chacun. Il faut donc rétablir le réflexe orgastique en repérant d'abord les sept zones d’inhibition (coïncidant avec les 7 chakras du yoga) corporelle afin de permettre à l’orgone, l’énergie orgastique, de circuler correctement. Des massages sont effectués, accompagnés d'exercices de respiration. En dernière phase, Reich avait tenté d'agir directement sur la concentration d'énergie dans le corps en recourant à des accumulateurs d’orgone chargés de capter et d'emmagasiner l’orgone atmosphérique (l'énergie vitale ou sexuelle atmosphérique). Ses accumulateurs étaient des boîtes composées de couches alternées de métal et de matériaux organiques. Pour guérir le cancer et attirer cette mystérieuse Orgone, il fit des expérimentations sur l'irradiation nucléaire qui provoquèrent sur lui et ses collaborateurs de sérieux malaises. La science n'a évidemment pas homologué l'existence d'une quelconque Orgone. Cependant Reich aura inspiré un grand nombre de créateurs de psychothérapies. Les sectes d’inspiration tantrique devraient trouver chez Reich des justifications à leurs pratiques. Nous constatons une parenté de cette doctrine psy notamment avec la kinésiologie très en vogue actuellement.
 
 
Sites kinésiologues étudiés et cités dans ce dossier :
 
a) http://www.askinesio.com/home.htm
b) http://www.icfhsk.ch/home.htm

 

 
Quelques adresses utiles :
 
- AFIS – Association française pour l’information scientifique. 14, rue de l’Ecole polytechnique. 75005 Paris - www.spafis.org
- AVPIM. Association des victimes de pratiques illégales de la médecine. 49-24, av. de Botendael 1180 Bruxelles. C.berliner@tiscali.fr
- CCMM. (Centre Roger Ikor) 3, rue Lespagnol 75020 Paris. Tel 01 44 64 02 40
- CIPPAD. Centre d’informations et de prévention contre les psychothérapies abusives et déviantes. Tel : 02 41 61 38 52 – cippad@unimedia.fr
- Laïcité et libre pensée. www.laicite.biz - Tel : 04 91 91 30 00, Port. : 06 19 58 40 84
- Miviludes - Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires
13, rue Vaneau 75007 Paris
- Psychothérapie Vigilance - BP 2 bis 65290 Juillan. Tel : 05 62 32 03 70
www.PsyVig.com
 
Autres sites du GEMPPI
www.gemppi.org
http://gemppi.monsite-orange.fr
http://gemppi2.monsite-orange.fr
http://gemppi3.monsite-orange.fr